lundi 13 avril 2009

Envies langagières et autres réflexions


Soit truckeuse soit ballerine.
Selon le moment, selon l’entourage mais surtout selon le contexte.

Tous les mots du rituel Catholique me servent de virgules, d’adjectifs et de ponctuation.

Y’en a pas un seul dont je ne me sers pas.

Malgré le fait que ça n’a rien de bien agressif quand on énonce ces mots là dans leur contexte de base, quand c'est lancé dans une phrase avec aplomb et rage dans un bel accent rond et slack, Dieu que je me régale !!!


À chaque Tabarnak sortis de ma bouche, j’ai l’impression que je m’approche un peu plus de la clarté de mes propos.
Chaque Câââliss bien sentis me crinquent un peu plus pour affronter le pire.
À tout les Siboèèèère marmonés, mon cerveau se prépare doucement l'adversité à venir.
Comme un Mantra, comme un chant Tibétain en faisant tourner un cylindre spirituel.

C’est que c’est pas donné à toutes les femmes d’être une belle charrue n’est-ce-pas ?!?

Je trouve honnêtement qu’il a des gens qui sacrent bien.
Je trouve aussi qu’il y a de beaux fumeurs et de laids fumeurs.
Une Miss Ho-Ma qui ne fait que sacrer sans discernement aucun, ça devient vite irritant et vulgaire.
Une femme de carrière qui souligne son impatience si un truc l’empêche de tourner en rond par un beau juron bien claqué, je trouve ça efficace et classe.

Call me Judgemental, I don’t give a fuck !

Des fumeurs-euses qui tiennent leurs cigarettes au bord du filtre et qui tire une puff du bout des lèvres c’est aussi lette qu’un p’tit vieux qui a son butch étampé dans le coin de la bouche et qui a l’air d’un incendie ambulant.
Contrairement à un mec ou une super femelle qui engouffre le filtre au trois-quarts et qui tire généreusement sur sa clope en prenant un puff digne de Bogart !Y’en a qui sont tellement hots quand ils fument qu’ils me donnent le gout de recommencer !

J’ai la possibilité extraordinaire d’évoluer dans un milieu qui me permet d’abuser de gros mots vu que la grande majorité sont des hommes et qu’ils sont tous joyeusement mal-élevés.
La grosse joke de cul grasse sera considérée comme normale et les mots « harcèlement sexuel » ne nous passent jamais par la tête vu qu’on peut se gargariser d'adages et de remarques tous plus crus et grivois à presque tout le monde !

Je voudrais surtout pas avoir l’air de me vanter mais j’en sors des assez juteuses pour faire rougir un conventum de cols bleus et l’effet est toujours des plus gratifiant !

Sous mes airs de ballerine, mon savoir vivre et mes manières de princesse, une grosse Charrue pas de classe ressort à certains moments, tous plus surprenants les uns que les autres !

J’ai un filtre avec les personnes âgées et/ou les gens qui ne sacrent jamais jamais jamais ( maudit que leur vie doit être platte !) et surtout devant les tinenfants !


Mais plus que tout, j’envie les Anglo-saxons pour une chose : CECI !!!

5 commentaires:

Hispong Elbayne a dit…

Fuck que j'l'aime en criss ce post-là!

Sérieusement, j'aime de plus en plus ton blogue et la qualité de tes textes.

Cacawet a dit…

Same as Hisponp :)

Sara a dit…

En tant que Fille de shop anciennement Bobonne de bureau, je fais une assez cute charrue merci! Si jamais ils cherchent une Femme à tout faire dans ton milieu de fous, fais-moi signe câlisse!

La Shirley a dit…

Merci tellement ! Chuis toute rouge viarge d'ostie !

vanessa a dit…

Ton texte est merveilleusement bien écrit! je dois t'avouer que même si a ma job je ne peux pas dire tout ces bons mots libérateurs je les pense en tabarnak ;)