mardi 24 février 2009

Le pusher,c'est le fils du directeur Mom

Que tous les petits David de ce monde se lèvent et marchent sur leurs Tyrans.
Que tous les petits Tyrans se lèvent à leurs tours et marchent sur leurs parents qui n’ont pas eu la chance d’en être de bons .
Que tous les parents n’ayant pas eu d’exemples parentaux à recréer, se lèvent eux aussi et réclament leur droit à l’amour, la compassion et l’apprentissage de la vie …
Bienvenue dans le cercle vicieux qui a, selon moi, le plus mal tourné et sur lequel, toujours selon mon avis, on aurait pu avoir encore un peu de contrôle …
Si seulement …


Une certaine vague de Pub Française qui a fait son apparition en 2004 je crois, disais ceci : « Mêlez vous de ce qui ne vous regarde pas. » et mettait en vedettes des femmes pleines d’ecchymoses, des petites filles enceintes, des petits garçons bâillonnés et tutti quanti dans le genre images-choc …


Le message était pourtant simple : On fait appel à votre jugement, on fait appel à vos valeurs, si vous voyez quelqu’un en difficulté, quelle qu’elle soit, intervenez d’une façon ou d’une autre !!!
Ne laissez pas la haine et la frustration se propager !!!
Aidez vous les uns les autres, si vous n’avez pas les couilles ou la force physique ou mentale de le faire, faites appel à un tiers !
Le 911, c’est pas pour les chiens ! Quoi que …


On a fait des pieds et des mains pour éduquer les gens à se protéger contre les maladies transmissibles sexuellement, pourquoi RIEN n’est fait pour enrayer l’intimidation ?
A-t-on tellement tout laissé passer chez les kids que les doux, les pas comme les autres
( « comme les autres » dépendamment de l’école où vous évoluez d’ailleurs), les maigres, les gros, les bolles, les nuls et les pas-bons en sports devront se doter de Pimps pour se protéger ou payer des droits passages plutôt que de compter sur l’aide des adultes les entourant ?


Je lis les billets de merveilleuse Chroniques Blondes et de Martin Comeau qu’elle m’a fait connaître, je m’inquiète de David que je ne connais pas, j’ai envie de monter à Alma et de défoncer la gueule des parents sans talents des petits merdeux qui l’ont tellement dégouté qu’il a peut-être commis le pire , je lis et je brailles comme un veau depuis ce matin sans aucune annonce de répit pour mes glandes lacrymogènes …


Je brailles toutes les saloperies que j’ai endurées à chaque fois que j’ai changé d’école …
Je brailles tout les rejets que j’ai essuyés …
Je brailles toutes les fois où on a été « pogné » pour me prendre dans l’équipe de ballon chasseur et qu’on m’a « tuée » à grands coups de ballons dans mes lunettes …
Je brailles du tirage de couettes dans l’autobus scolaire, le NON-LA-PLACE-EST-PRISE dans ce même autobus et que je reste debout et que le chauffeur s’en balance!
Je brailles le gazon dans les oreilles de Martin parce que je sais ce qu’il a ressentit …


Jusqu’au jour où, en secondaire trois, ma dernière année de prison comme je dis, j’ai démoli la face d’un débile qui n’avait comme but ultime que de me détester parce que je respirais son air paraitrait … Démoli tellement que des images de sang qui gicle en jets précis dans les airs sont gravées dans ma mémoire à tout jamais.
Je l’ai vu il y a deux ans qui lavait des fenêtres de voitures sous le pont Jacques Cartier …
Ma première réaction ? Bien fait pour sa gueule ! Et après …la honte d’avoir eu cette pensée justement sachant qu’il se faisait battre par sa mère et que ses frères le forçait à vendre de la dope , la marde quoi …


Mais le jour où mon fils d’amour à moi que j’aime se tordait de douleur en tenant son petit zizi à deux mains en pleurant m’a dit que Steven lui donnais des coups de poings dans les « parties » comme il disait, je suis devenue HYSTÉRIQUE . Il m’a supplié en pleurs de ne rien dire parce qu’il en subirait les conséquences …
Hulk a l’air d’une feluette à côté de mon 109 livres de rage qui alla d’un pas plus que décidé à l’école ce jour-là .
J’ai rincé TOUT LE MONDE ! Ça a fait du vent dans leurs cheveux tellement j’ai réglé des comptes !
En commençant par le monstre de la terreur de 3 pieds et demi, je l’ai repéré, je lui ai dit de venir me voir, je me suis mise à genoux devant lui et je l’ai pris par le collet comme dans les films kétaines que les parents de Steven le laissent regarder et je lui ai dit que si jamais il faisait encore mal à qui que soit, pas juste mon fils, j’irais voir son père et sa mère et que je leur dirait tout, et que je lui enverrais le bill de l’hôpital pour soigner mon fils et que je dirais à tout le monde qu’il est le plus méchant des petits garçons et qu’il n’aurait plus jamais d’amis et que si même après toutes ces menaces là il continuait, je lui donnerais moi aussi des coups de poings dans « ses parties » pour qu’il comprenne comment c’est poche et que je le dirais à la police !!!

C'est Mère Indigne qui aurait été fière de moi ! À Bully, Bully et demi !!!


Ensuite j’ai été voir les copines du service de garde et je leur ai demandé si elles savaient ce que ça veut dire :PUNITION.

La réponse fut assez éclairante sur la marde à venir. On ne punit pas, on éduque sur le pourquoi du comment et du où et du jugement du petit et blablabla … Ah Ouin ??? Et si il te donne un coup de poing à toi madame dans TES parties à toi, tu vas le mettre en punition, en réflexion ? Je pense que oui hein ?!?
Disons que quand j’ai expliqué que ça faisait plus d’un mois que ça durait et qu’il y avait des conséquences physiques aux gestes du morveux, elles se sont excusé de ne pas être intervenues comme il convient wich is : FAIT PAS ÇA, C’EST PAS BIEN, POINT ,ENWOYE DANS LE COIN !!!


Et j’ai ensuite exigé le nom et le numéro de téléphone des parents que j’ai contactés !
Et je leur ai demandé de ne pas battre Steven suite à la conversation, je leur ai demandé d’expliquer que ça ne se fait pas, je leur ai demander d’être des vrais parents responsables.
En gros j’ai foutu la merde mais j’ai aussi conscientisé 8 personnes de 6 à 40 ans sur l’intimidation à l’école. Je me suis mêler de (supposément) ce qui ne me regardais pas.


Mon Tiku a eu les couilles en paix, le Steven n’a pas eu de coups et n’en a plus distribué, les filles du service de garde et la direction de cette école là ont serré la vis sur les comportements agressifs dans la même année, j’ai fais parti du comité formé à ce sujet et mon Tiku qui est maintenant tellement grand et fort, fera de l’accompagnement dans une école secondaire dès le mois d'Avril ,où un des pusher est le fils du Directeur … voyez le genre …


Tant que tout sera permis, tant que des sanctions n’auront pas lieu suites au bullying grandissant dans les écoles, tant que le gangsterisme de débutant sera superbement ignoré parce que les parents n’ont plus le droit de chicaner leurs enfants, la police n’a plus le droit de se défendre, les profs se font intimider sauvagement s’ils envoient les kids chez le directeur , tant qu’on sera des mous qui ne font pas la nuance entre sévérité et violence, on récoltera ce qui est semé : un JE-M’EN-FOUTISME généralisé menant à un chaos de société dont on a pas encore la mesure …
La constance du malheur là où il devrait faire bon vivre et apprendre.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Oh, man, Shirley...

Je te connais pas, mais je t'aime.

xxx

Chroniques Blondes

Maïmo a dit…

Yes! Moi aussi j'espère que je serai assez bonnemère pour aller y parler dans l'casque au fatikant qui va maltraiter mes enfants. Mais si jamais c'est mes enfants qui bitchent les autres? Que c'est eux les "leadeu-injuste-tête forte-qui niaisent tout-ce-qui-respire"? OUF! Pour deux ex-reject que nous sommes (leur parents) ça va être tout un défi...D'autant plus que ça fait des bonnes personnes intéressantes aussi les ex-rejects...la preuve, toi! M'a leur parler dans l'casque aussi j'cré ben!
Bravo pour ce beau billet!

La Shirley a dit…

tough-tough ouais comme dileme mais tu seras surement en mesure de relativiser,comme je te connais !
Merci Maïmo ! xx

Maïmo a dit…

Va lire ça mon amie, un autre billet sur le taxage...
http://www.lesimparfaites.com/

La Shirley a dit…

Fascinant ...
Même genre de situation avec Tiku en "relation" avec un "ami" du nom de Karim en deuxieme année ...
Plus ça change ...

Delphine Gélinas a dit…

ma soeur elle a raison...xx

Daniel Rondeau a dit…

Ben moi, je te découvre! Et en suis bien content!

Au plaisir!

sa blondeur a dit…

Il y aurait beaucoup à dire sur le troisiemme personnagede dans l'équation bully/victime. Je veux parler de celui/celle qui regarde, qui encourage comme à la boxe, qui filme peut-être la scène avec son cell... Et qui se marre!