vendredi 20 novembre 2009

À la va comme je te bouffe


Quand soudainement j’ai une orgie de temps se dessine devant moi et me fait de l’œillade, l’envie de la remplir à grand coup de plaisir est insurmontable !
Le seul moyen d’éviter la tentation, c’est d’y succomber (dixit un mur de restaurant dans le Lubéron écrit à la main).

Après une errance d’une semaine en pyjama anti-sexe et pantoufles roses poilues tue-l’amour, les nuits mélatoninées de quatorze heures, le cheveu en bataille, l’absorption complète de mon corps dans les plumes de mon sofa géant, le laptop qui ronronne sur mes genoux et des pots immenses de tisane, je me suis dit qu’un petit projet sans conséquence pourrait me donner le coup de pied au cul nécessaire à me sortir de ma torpeur postproduction …

Casanière comme dix, pas question de me mettre à faire du sport ou prendre un cours de je ne sais quoi, mon corps me fait mal et ma tête est en purée pour encore un moment.
Si le choc thermique risque d’être trop grand en plus, ça me prend une grosse heure à me demander si les courses à faire son si urgente que ça, je crois avoir déjà écris quelque part sur ce journal électronique que je n’aime pas tellement le froid … au point de même appréhender une visite chez mon Tamoul de dépanneur, sourire de 93 dents inclus à cinquante mètres de ma casbah.

Alors, que pourrais-je bien faire de mes dix doigts (même pas manucurés c’est pour vous dire l’état de la fille) qui ne me demanderais pas trop d’effort et qui me rendra bêtement heureuse et qui profiterais à l’univers en plus ?
Et l’illumination arriva enfin …

Depuis une semaine bientôt deux, je cuisine comme si j’avais une famille de douze à nourrir, j’ai commencé à rouler des centaines de truffes à toutes les saveurs du monde, fleurs d’oranger, lavande, thé earl grey, thé chaï, rhum Martiniquais, fraises alcoolisées, coco bio et mangue, pistache, basilic et tutti quanti. Très envie de partager tout ça …

J’ai dorénavant un agenda de souper d’amis que je n’ai pas assez vu, des collègues de travail devenu des copains obligatoires à ma santé mentale, je reçois à la maison comme si c’était Noël parce que je ne suis pas obligée, verrines smaths ou spagatte à la bonne Franky (comme disait mon ex François) en cas de dernière minute, saveurs , parfums, textures et douceurs assaisonnés de fous-rires et arrosés de bons vins.

Ma Titemère a eu droit à son repas dominical en présence de son gendre adoré , de sa grande fille chérie devant un petit bout d’agneau tout tendre et un gratin de topinambour pas piqué des vers tout en se racontant comment la vie, le temps, les gens, sont …
Ça parle tellement mieux la bouche pleine !


Je concocte des panacottas à la cardamone en pot Masson pour envoyer à mon Tiku qui pleure tout les jours depuis un mois loin de sa mère (i wish) en pays de Nouveau-Brunswick là où tout n’est que friture et que tout ce qui a la couleur verte est destiné à nourrir les animaux, surtout pas les adipeux de Caraquette !!! Mesdemoiselles qui auraient un œil sur mon fils, sachez que j’ai mis au monde une bonne fourchette, doublé d’un marmiton en devenir, affublé d’un appétit gargantuesque, faqueeeeeee hein?!?!
Get with it, sortez les casseroles, les livres de recettes, faites un tour au Marché Jean-Talon , hop, hop, et remplissez moi ça ce ventre là, vous aurez surement le meilleur de lui par la suite !

En gros, les vacances, ça sert à engraisser et du haut de mes cent neuf livres, j’y tends comme disent les romanichels !
Ça sert aussi à retrouver un tant soit peu de gros bonheur gras en mode High-Rotation pour tout les moments de la vie où tout va trop vite ...

9 commentaires:

LeDZ a dit…

Tsé Shirley, j'aime les truffes comme si ma vie en dépendait... je serais ravi de te débarasser de cellec-ci !

La Shirley a dit…

Si j'avais une adresse de point de chute, je peux presque promettre que des truffes arriveront chez toi pour les fêtes, prix de remerciement pour les lecteurs assidus de ce blog !

Rouge a dit…

Nuit mélatonisée... héhé, j'ai bien ri !

Rouge a dit…

Oh puis moi aussi, je veux des truffes ! )))

Rouge a dit…

S'il vous plaît, Miss Shirley )

La Shirley a dit…

@Rouge: comme j'ai dis à Ledz ...une adresse civique et ça se pourrait même qu'il y aie de la livraison pour les assidus au dos en compote !

Gaudie a dit…

Moi je la connais ta titemère...et je sais qu'elle s'est régalée chez toi, elle m'a même dit qu'elle n'attendait qu'un signe pour recommencer!!!!! Oh yeah!
Faire à manger pour ceux qu'on aime, y-a-t-il quelque chose de plus valorisant? je crois pas!

Rouge a dit…

** Je ne trouve pas ton adresse de courriel, alors je te file la mienne :)

grandemascarade@gmail.com

Écris-moi et je te donne mon adresse (ou mieux encore, on se donne un RDV en ville et on jase de la vie avec du chocolat plein la bouche HIHI !)

Anonyme a dit…

Your blog keeps getting better and better! Your older articles are not as good as newer ones you have a lot more creativity and originality now keep it up!