mercredi 1 juillet 2009

J'applique chez Walmart


ATTENTION: CE BILLET COMPORTE DES PROPOS INJURIEUX ET EMPLOIE UN LANGAGE ORDURIER. PARENTAL ADVISORY.TOUTE LE KIT.


J’t’en tabarnak !

J’ai juste envie de hurler pis d’fesser à grands coups de pieds partout.
Tout câlisser par terre pis repasser en kickant comme une furie dans ce qui est pas cassé.
Tout ce que j’ai raconté sur ce blog en rapport avec ma job prend le bord ce soir.
Tout ce que j’ai beurré épais de joie et de privilège est considéré comme scrap à partir de tout de suite et ce, pour un temps indéterminé.


Chu patiente, ratoureuse, je finis par faire les affaires à mon gout mais là …
LÀ LÀ !!!!!!!!!!!
J’ai juste envie de tout crisser là. Merci , Bonsoère, elle est partiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie !!!
Donner ma dernière paye à Pops et faire des bouffes de misères aux kids qui en arrache.
Aller faire de l’échange de seringues bénévole, m’inscrire au Petits frères des pauvres pis aller jaser avec des petits vieux pu de dents qui sentent la mort mais qui s’ennuient.

Crisser mon camps avec les maudits fous de Clowns sans frontières pour faire rire les enfants-soldats pis aider les madames abusées du monde entier à apprendre à s’en sortir … câliss d’esti !!!

Quand chu en colère, je sacre, je parle sans arrêt, mal, je postillonne, je deviens over-grossière, major-bilingue et je marche du talon le corps penché par en avant pis j’ai une grosse veine qui me sort dans le cou en plus de virer rouge de la tête au pieds …
C’est lette en criss. C’est pas féminin. Oh non. Pis je m’en suce le cul !

Aujourd’hui là, j’ai gérer un ESTI de morron de 19 ans payé à un prix scandaleux, qui se fait pomponner, bichonner, nourrir, maquiller, habiller, coiffer, conduire, cuisiner ses p’tits plats à son goût, qui se fait remplir la tête de niaiseries par des productrices complètement siphonnées et qui ne se rappelle pas du huitième des noms des gens qui l’entoure.

Je me suis arrangée pour que la job se fasse. Pour ne pas retarder le processus du tournage de marde qu’on fait. Ma merveilleuse boss attendait sagement que chaque looks soient approuvés avant de partir l’âme en paix mais ce petit morveux prenait son temps et refusait tout de go de faire un essayage de pantalon parcequ’il était « fatigué », ma sweet assistante replaçait savamment les costumes à réutiliser qu’il pitchait sur la chaise en motton sans dire mot (z’auriez du voir ses yeux, la haine te va bien ma Djouly) et tout le monde endurait ses estis de jokes poches sans rien dire …

Mais là, quand il a crissé son papier alu de sandwich dans le buggy de transport d’une des filles qui travaille au salaire minimum au département régie (organisation) sans regarder si c’était une poubelle ou pas et en faisant comme si de rien n'était … là La Shirley a péter sa coche …
Ça suffisait ...

Je l’ai appellé 3 fois, je l’ai sommé de ramasser ses estis de cochonneries et de les mettre dans les poubelles parce que les gens ne sont pas engagés pour ramassé sa marde à lui.
Il m’a répondu bêtement qu’il croyait que le buggy était une poubelle et je lui ai demandé si les poubelles en Angleterre avaient des roues et des poignées. Devant tout le monde.
Beau gros criss de silence. Il a ramassé son papier-alu et l’a garoché dans une autre poubelle plus loin …
Je me suis plainte au producteur que si personne ne mettais ses estis de culottes, on survivrais pas au reste du tournage et j’ai menacé de mettre des percodans dans ses milkshakes de kétaine pour y calmer le bollo. Haussement d'épaule découragé de sa part ...

Parce qu’avec des estis de tarlas de la sorte, si personne ne les arrêtes, on est tous responsables de la création d’un autre monstre.
Le genre de monstre qui me donne envie de devenir comptable ou de donner des paniers chez Walmart pour le restant de mes jours …

9 commentaires:

Hispong Elbayne a dit…

J'ai envie de t'écrire inpiiiire-expiiiiire, mais avec ce que tu viens d'écrire, tu as sûrement dû te le dire 1000 fois. En plus de mettre en pratique le livre des positions du yoga en entier.

Bah... dis-toi que ce gars-là va sûrement avoir la leçon de sa vie quand les contrats vont se mettre à manquer.

Ça mériterait que son nom soit publié, juste pour que le public soit au courant que la belle image qu'il peut montrer à la caméra, ce n'est pas ce qu'il est vraiment dans sa vie de tous les jours.

vanessa a dit…

Tu pourrais pas donner des paniers au wal mart parce que des imbéciles comme ton petit morveux y'en pleut la bas !! crois moi je le sais...
Tu lapiderais quelqu'un a coup de boite de céréales en spéciale a 0.99$ avant la fin de ta première journée!
Pis je te félicite de l'avoir rappelé a l'ordre ... une fille finit par en avoir son cota!!!

Paco a dit…

Et ben! Le problème pas mal plus fondamental est que le civisme et le sens de l'autre est RARE en tabarnak! Les gens sont à 90% avec la philosophie "si ça ne me dérange pas moi, c'est pas mon problème".

Ce petit précieux de 19 ans n'en est qu'une représentation concentrée. C'est le temps de ressortir "The Educatoooor" ...
Go Shirley, GO!

fouinet a dit…

peut-être qu'un jour il te remerciera de lui avoir fait prendre conscience de quelque chose cet être pour l'instant pitoyable.Lâche pas ma Sherley tu ne travailles pas pour rien.

Djouly Del'Haval a dit…

La haine tu dis! J'ai aucun respect pour les imbéciles finis et lui c'est pathétique!
Il y a toujours dans la vie un juste retour des choses! pis lui, ça va fesser fort au moment où il s'y en attendra le moins (genre... mannequin en chaise roulante peut-être!)
j'arrête là... parce que je pourrais vraiment être méchante!
Ma merveilleuse Shirley, on fera des sessions de yoga ensemble dans le trailer pis on l'assomera avec mes poids qui n'ont pas encore servis s'il se pointe le bout du nez à notre fenêtre!
Bon congé!XXX

La Shirley a dit…

@ Hispong: si tu savais comme l'envie d'ouvrir un blog anonyme plein de potins et de name droping avec des détails poches me tente quand je suis pognée avec des criss de résidus de fausse-couche de la sorte, si tu savais !!!

Anonyme a dit…

Résidus de fausse-couche!!!!!!!
ça... c'est vraiment hot comme terme.... je garde ça en mémoire!

gaudie a dit…

Hou là! Ma Shirley...pense à toi, ne laisse pas ce pathétique vilain abimer ta qualité de vie. Des morrons et morronnes de ce genre j'en ai rencontré lorsque je faisait le beau métier de costumière...et lorsque le tas de marde accumulé devenait trop encombrant, pour me calmer, je m'imaginais en homme pour pouvoir les provoquer et les battres, mais vraiment les cogner! Comme le dit si bien Hispong: inspire, expire!!!!! Ce trou d'uc aura un jour sa leçon et elle sera amère et définitive, que cela te console.
Tu pourrais peut-être cracher dans son café en attendant! Ou bien lui dissoudre un suppositoire de constipation pour faire aller...tu l'imagine avec une totale diarhée extrême, un homme en perd ses moyen rapido!!!Tant qu'à faire pourquoi pas du poil à gratter dans ses culottes! La vengeance est douce au coeur de l'indienne!

Anonyme a dit…

Poil à gratter dans ses culottes que dis Gaudie! d'autant plus qu'il se gêne pas pour se la gratter sans poils devant nous le moron! au moins il aurait une bonne raison et nous une grande satisfaction!
Putain qu'il m'énerve!