mercredi 26 août 2009

Ils sont là !


Mes deux nouveaux Gaulois qui viennent de débarquer à Montréal, directement de Paris.
Un monsieur début quarantaine et sa douce, même chose.
Lui pour un contrat lucratif du côté du Web 2.0 et elle, ben elle, elle étudiera un peu de tout en attendant son amoureux.
Un an.
Les grands enfants derrière, à faire leur nouvelle vie eux aussi, pas de Papa-Maman à la rescousse pour douze mois !
Une année complète au dessus de chez moi, avec leurs petits pas et leurs bruits de vie.
C’est que voyez-vous, j’ai un truc pour les Français …
Le coup du cousin lointain moi ça me touche.
Et j’ai une moitié de Bleue en plus, m’en suis rendue comte un peu tard mais bon, ça doit jouer c’est sur !

Mon Zamouri, c’est la même chose, un French-magnet lui aussi !
Avant de me rencontrer il a été le QG de tous les Français de l’UQAM qui débarquaient à Montréal sans compter leurs amis ainsi que leur famille.
Le couch-surfing saveur Baguette, échanges, rigolades et surtout, une sacrée banque d’adresse le jour qu’il y mettra les pieds avec moi ! Il y a gagné un meilleur ami pour couronner le tout.

Depuis le départ de Celui-Ci, mon cœur n’était pas assez solide pour me retaper un bail complet avec des locataires morrons comme ceux qu’il avait remplacé, trois ans de misères de voisinage de l’apocalypse, ça ne s’oublie pas de si tôt !
J’y reviendrais un jour …
J’eu donc pris la décision de louer le petit deuxième au mois, tout inclus et blablabla …
Malgré le fait que c’était hyper mignon et pas cher pour tout ce qui s’y trouve, je n’ai pas poussé pour le louer, appréciant le silence et la tranquillité des lieux …
En profitant ainsi du momentum pour faire des partys, du bruit, chanter fort, hurler de rire, mettre la musique dans le tapis et ne pas me censurer quand mon Zamouri me fait grimper aux rideaux!
Oh je l’ai bien loué deux fois mais bon … J’en ai surtout profité vu mon horaire de vampire des derniers mois pour me vautrer dans les lits que j’y ai installé et qui sont juste trop confortables sans n’empêcher personne de vivre sa vie de jour au premier étage !

Mais ça fait mal au porte-monnaie toute cette jolie liberté, fallait y remédier !

Donc, un peu fatigué, les valises qui roulent mal, le cheveux en huit dimension et le paquet de paperasse en main, mes deux Parigots, tout nouveaux tout beaux, débarquent dans Rosemeont-La petite Patrie by the beach pour un an, la grande aventure commençant maintenant.
L’aventure d’aller au Marché, de se farcir la Baia di fromagio, les Bixi, le métro avec les cartes Opus, les tips à laisser partout, se faire trimbaler par des taxis Haïtiens qui jasent, qui jasent, les bouis-bouis du coin et la découverte d’une ville fabuleuse, comme un p’tit village accueillant où les gens sont GENTILS et étonnamment souriants comparé à chez eux, d’essayer de comprendre ce que le cousin Québécois raconte et peut-être, peut-être dis-je, se faire chum-chummey avec les proprios d’en bas, qui sait …

Je les envie tiens, moi aussi je décrisse quand mon beau grand veau sera parti du nid l’été prochain (parce que OUI, je lui ai donné une date de décollage figurez vous donc !), ça m’inspire tout ça !
Allez les Bleus !

N.B. : Hier, j’ai vu ce film … et vraiment j’ai eu peur ! Tant que j'ai pas à les habiller un jour ...
Je souhaite surtout que la nouvelle dame ne soit pas comme ça .
Mais non, mais non, je déconne !

4 commentaires:

Paco a dit…

Moi j'ADORE ces français si... français... Humour plein d'esprit, joe connaissants mais souvent brillants... tout français me fait autant penser à Descartes, Sartre et autres grands penseurs qu'aux Kaamelott et aux comédies du genre Le père noel est une ordure... trop fort! Un beau pays. Un grand peuple. Moi, la France, c'est OUI! Allez les bleus...

97point23 a dit…

Euh... mais nous on vous aime bien aussi, hein... même si on ne comprend pas toujours tout ce que vous dites ;)

23 (qui adorerais découvrir le Québec... mais pas en hiver)

DarK Rémi oF DooM a dit…

La plupart des gens qui côtoient des Français semblent éprouver ce genre d'amour inconditionnel de ces cousins d'outre-mer, se convertissant aussi aux vins et fromages par la même occasion. Je n'ai personnellement pas eu l'occasion de rencontrer ces joyeux compagnons outre mesure, ne sympathisant qu'avec quelques étudiants ou encore des Français qui étaient au Québec depuis trop longtemps, blasphémant plus que moi. Certaines connaissances sont plus poussées, toujours agréables et j'en profite pour m'ouvrir au cinéma et à l'humour de ce pays que j'ai longtemps délaissé. RÉVÉLATION! Bonne chance avec les nouveaux voisins.

Sara a dit…

On est vraiment voisines...

Bonne arrivée aux nouveaux locataires et bon séjour parmis nous! Mon chum-de-loin dit que les Français les plus intéressants qu'il ait rencontré sont ceux qui ont séjourné au Québec...

(grosse fôte, j'ai refait le message)