dimanche 23 août 2009

Constat graveleux

Dans les six dernières années, j’ai vécu par le biais de mon entourage proche comme éloigné, des histoires de couples, à prime abord merveilleux et faisant l’envie de tous, charcutés par la consommation de porno internet et de chatt cochons avec des madames inconnues sur des sites de discussions adultes et ainsi de suite …


Des consommations masculines, des déceptions féminines.
Jamais le contraire.

Des actes manqués d’historiques pas si bien nettoyés que ça, découverts par des blondes qui voient automatiquement la fin de leur histoire conjugale et qui y voient surtout la fin de l’amour qu’avait leur homme pour elles.
Des gestes que ces mêmes gars là voient comme anodins ou pathétiques, dépendamment du niveau de succès de leur vie amoureuse, de l’envie qu’ils ont encore de leur blonde, du nombre d’heures passées au boulot et de la fatigue qui s’en suit, du besoin non assouvit de chasse ou d’exotisme, what ever, toutes les raisons existent, se mesurent, se soupèsent, se discutent et elles ont ça en commun qu’elles font presque toutes mal.

Certains couples s’en sortent amochés et se retrouvent sur le bout de leur chemin en gravelle de vie à deux. Une fin imminente, triste et amère, des égos méchamment scratchés et des petits cœurs patchés, fragiles et durs à reconquérir, vidés de toute confiance.

D’autres s’en sortent mieux, parlent, braillent, morvent, se vident le cœur et trouvent des solutions pour recommencer à neuf, espérant tant bien que mal retrouver les élans du début ou à tout le moins, se retrouver à deux dans une intimité où de tierce personnes, toutes virtuelles soient-elles, ont mis leurs nez ( et pleins d’autres affaires) sans le savoir directement, une intimité qu’on devra renouveler et rénover de toutes parts, fondations comprises.

Ou font des découvertes inavouées, là c’est une autre conjoncture I guess …

Ce qui me chagrine le plus dans tout ça, c’est surtout les propos recueillis qui au final, sont les mêmes ! À chaque fois qu’une copine est tombée sur une adresse de site à caractère 3Zixes et qu’elle a confronté son chum, les réponses étaient toutes les mêmes des deux parties !

*Blonde : « - Et si tu trouvais un site dans l’historique du nom de Prends-moi-par-tous-les-trous-point-com, tu dirais quoi ? Pénis-Titanesques-point-Cé-HA, tu te sentirais comment ? Grand-black-baraqué-non-stop-toute-la-nuit-point-org, ça te ferais quoi ? »
*Chum : « -Je mourrais ou je casserais tout, c’est simple … »
*Blonde : « -Et ben … »
Fin de la discussion. Fin du problème ? Heuuuu … non !
Les pulsions, plus grandes et plus incompréhensibles que tout ce qui est rationnel …
Pulsions qui font faire des bêtises, indomptables …

Quand ça arrive chez des couples qui ont pourtant des looks d’enfer, sont pleins de moyens merveilleux, gâtés par la vie, sexys et encore actifs au plumard malgré les mauvais timings, là vraiment, j’y comprends plus rien …

Ça donne de ces babillages redondants qui se répètent depuis des lustres sous les toits affectés :

Le coup du jardin secret ? Je veux bien mais encore, faudrait pas que ça t’empêche d’honorer ta Gertrude une fois de temps de temps. Sinon il est temps d’être courageux et d’admettre que tu préfère passer ton temps (virtuel hein ?!?) avec Chiquita Jtelafoue ou Amalia Les Melons parce qu’elles sont plus de ton gout.


Le manque de chasse ? Et la gazelle qui se trouve au salon, peut-être qu’elle ne demande que ça, se faire tournoyer autour et se faire attaquer par surprise, monsieur le Braconier.


Sanctification de la poulette devenue mère ? Au nombre de bonne sœur sexy, d’infirmières ou de collégiennes qui se trouve sur les sites, je crois que la pureté est un excitant plus qu’un turn-off de nos jours, à moins que je ne me goure complètement …

J’en connais qui vont aussi me rafistoler les oreilles avec le beau discours sur la grande supercherie de la monogamie

Ouais d’accord ! Bien d'accord ! Vraiment d'accord !
Et ben fallait être clair et ne pas se mettre en couple en plus de se reproduire, célébrer le célibat sauvage jusqu’à ce que plus personne ne veuille de vous !
C’est de plus en plus en vogue ça monsieur, devriez sortir un peu et mater les vieux grigous qui s’essayent avec toutes les jolies petites minettes du club.
C’est de toute beauté. Et c’est partout !
Thank God qu’il y a des jeunes hommes qui aiment les vieilles croutes bien préservées et qui leur font la fête aussi !

Je crois surtout qu’il sommeille un beau grand Taliban en chaque homme malheureusement. Disciples intraitables du « Fais pas ce que je fais, Fais ce que je dis ».
Heureusement qu'ils ne sont pas tous réveillés !

Et que la facilité avec laquelle on peut se vider la bourse en deux clics est des plus dommageable. Au temps où il fallait aller au dépanneur s’acheter une revue, je suis persuadée (call me stupid) que ça en refroidissait plus d’un et que l’apprentissage du « J’me fais un nœud » se faisait au fil du temps. Apprentissage de l'abdication ? Maybe ...

Je met ici de côté tous les couples qui ne sont plus amoureux, qui sont ensemble par pur arrangement tacite et pratique, qui ont des vies parallèles, qui s’en accommode et qui ne posent pas de questions. Je ne pense encore moins à ceux qui ont des envies qui seraient considérées comme tordues par leurs conjointes, c’est sûr que participer à une orgie déguisé en lapin bleu avec une patate dans la bouche, ça ne se propose pas à tout le monde …

Non, je parle de la fois que mon ex-ex qui n’avait d’yeux que pour moi, sa brunette de 5 pieds 7 aux petits nichons, mince comme un petit rameau et qu’il avait mal caché sa pile de Hustler spécial blondinettes rondes aux grosses canisses …

Quand il a retrouvé son stash, les nichons et les dispositifs génitaux avaient tous été découpés et retirés délicatement et les jolis visages en pâmoison se trouvèrent affublés de moustaches, de cornes et de zippers pour montrer mon appréciation de ses préférences. Mes débuts en scrapbooking disons ...
Et je le quittais pas longtemps après pour mieux que lui, en pleurant … Virtuellement cocue …
Virtuellement mortifiée, oui ...

Je fais donc parti des stats qui me mène à ce constat, tristounet et sans vraies issues.

J'aimerais des explications des fois ...

11 commentaires:

tchendoh a dit…

Se masturber devant de la porn et baiser avec sa blonde sont, même s'ils ont le sexe en commun, deux besoins bien différents.

Je n'ai jamais empêcher une blonde de se branler.

Je suis surpris de voir que dans ton entourage, c'est complètement une autre histoire.

Peut-être que je n'ai pas bien compris non plus.

LeDZ a dit…

Ok...

Je présume que le sentiment de tromperie s'explique par le fait que la femme se sente incapable de satisfaire son homme...

De 2 choses l'une : Il va falloir comprendre que je n'ai pas de tabou, donc pour moi, la masturbation est quelque chose de très saine, seul ou en couple.

deuxièmement, le fait d'avoir une blonde ne change rien à une bonne branlette. Non pas parce que ma blonde du moment ne me satisfait pas, mais juste l'envie de me faire plaisir, à moi , pour moi.

Et ce n'est pas parce que je me branle que, j'aime moins la femme avec qui je partage ma vie ou que nous faisons moins l'amour... au contraire !

Enfin, Tu me connais, on pourrait en parler longtemps ! ;o)

( J'aurais tellement ris de voir tes "premiers" essais de "scrapbooking" *rire*)

Patrick Dion a dit…

Je crois que tu mélanges une couple d'affaires. Comme le dit Tchendoh, ce n'est pas la même chose de se branler devant de la porn ou de baiser ta blonde. Faut-il condamner la masturbation? Je crois pas. C'est comme si j'avais grimpé aux barricades à chaque fois que j'avais rencontré une fille qui possédait ses sex toys et qui les utilisait régulièrement. Ça ne tient pas debout. Tu ne peux pas mettre tous les hommes dans le même panier. Question générationnelle peut-être?

97point23 a dit…

Je suis vraiment étonné de voir une telle asymétrie dans ton discours...

Pour ce qui est des tromperies bien réelles, il n'y a pas de "Jamais le contraire"...

Pour le reste, comme les autres commentateurs (mais aussi comme ma douce 97) je ne vois pas (et heureusement) la masturbation comme une tromperie. Ce serait un peu comme dire que de fantasmer c'est de tromper l'autre...

23

La Shirley a dit…

Bon les amis je me suis surement mal exprimée ...
Je suis la plus grande fan de la branlette, croyez moi !Je n'ai même jamais énoncé une fois dans le texte que j'étais contre. Qué claro? Si ! Dans mon entourage, on pense pareil, c'est plus au niveau du besoin d'utiliser les artéfacts externes comme le net et ses milliers de possibilités (douteuses ou pas selon les gouts)pour finir par délaisser peu à peu leur conjointes d'une maniere ou d'une autre.Concernant les sextoys, ça n'a rien à voir avec le texte non plus, pourquoi grimper aux rideaux si tu participe, Right on ! Youppi ! Moi ce qui me fais me poser des questions c'est plus les cachoteries, les mensonges, le dénie et l'abandon peu à peu d'une vie de cul saine entre deux personnes qui supposément s'aiment.Mon entourage est dans la trentaine, a fait des rave, pris de la drogue,essayer tout ce qui s'essaye ou presque mais en est venu à esperer une vie à deux, de famille et à se forger des carrières,Plus de temps? Aller droit au but? Ok ... Mais devenir plate et ennuyant je trouve ça triste.
Je trouve dans le commentaire de Ledz un peu de réconfort, ça me semble juste, ça me sied en tout cas.
@Tchen: me semblait ben que t'allais me faire un beau commentaire ! xxx Merci !

DarK Rémi oF DooM a dit…

Pessimiste mais réaliste, je trouve assez intense ma première lecture en ces lieux. J'aurais probablement pu faire un portrait semblable et/ou écrire une saison de Virginie dans cet optique. En lisant ça, j'ai l'impression que des commentaires sont retenus et que des noms sont tus, ça émane la frustration et c'est probablement un sentiment qui est présent depuis longtemps et qui durera ad vitam eternam. Tout le monde est merveilleux et/ou décevant, c'est la perception de certains actes selon X facteurs qui donne sa saveur à ces gestes, du plus anodin au plus "hardcore".

DarK Rémi oF DooM a dit…

Pour faire suite à ton message laissé dans mon antre, merci bien pour ce commentaire joyeux et expressif, c'est apprécié! J'ai moi aussi à composer avec des personnes désemparées, étant moi-même un cas à problème à temps partiel et je comprend le "mood". ;)

Il me tarde d'aller profiter d'autres billets ne faisant pas l'éloge de la triste fatalité de la vie et de la médiocrité de l'existence à travers les relations interpersonnelles. HA!

V a dit…

C'est sûr que les limites ne seront jamais les mêmes pour tout le monde. Je ne pourrais jamais croire un gars qui dit ne pas ressentir le besoin de se masturber ou de regarder de la porn de temps à autre! Il faut juste s'assurer que ça reste sain (parce que ça l'est!) pour le couple (personne ne se sent délaissé, personne n'agit en fonction d'un manque à combler). Par contre, je sens que j'aurais de la misère à ne pas me sentir profondément trahie devant une dépendance de type chatt 3X ou une tierce personne est directement impliquée.

Aimée V. a dit…

J'ai toujours su que mes différents chums regardaient des revues/dvd/sites internet pornos. J'ai travaillé dans un vidéo et j'ai vu tout le monde (tout le mondeeeee, sexe, âge, race, religion inclus) y passer. Je sais que mon amoureux fait ça, mais je ne vais sûrement pas fouiller pour voir ce qu'il regarde. No way.
C'est sûr que les trucs où il y a des interactions, comme le chat ou alors les webcams, c'est plus dérangeant, surtout s'il "fréquente virtuellement" une personne en particulier. Ça, ça me dérangerait. Mais pour les sites web... je ne jetterai pas la première pierre...

Paco a dit…

Sans vouloir l'avouer, les gars sont très insécures et ont un égo en constant besoin de regonflement, manque d'estime (et non de confiance) oblige (et je suis un gars). Ils trouvent du gonflement d'égo dans la drague virtuelle ou réelle, celle-ci allant parfois "jusqu'au bout", parfois pas.

Ce qui déçoit les filles, avec raison, c'est que l'attention du bien-aimé n'est pas 100% et en tout temps et lieu sur elle et que le garçon ressente le besoin de "chasser" pour trouver un peu de renouvellement et d'ivresse. C'est évidemment tristement poche et faible de la part du garçon.

Il s'agit de trouver une relation dans laquelle il y a intégrité et donc pas de non-dits qui affaiblissent le liend e confiance du coeur. Le coeur et le sexe dans un couple, c'est relié, dans 98% des couples.

Shirley a TRÈS raison: il faut revirer toute la situation pour bien apprécier comment l'autre se sent et ce qu'elle vit.

Morgane a dit…

J'allais réagir, comme tant d'autre *(et notamment à jamais le contraire), mais ta mise au point m'apparaît plus claire dans les commentaires.

Le problème, c'est le mensonge et les tromperies, l'abandon du couple, plutôt que l'acte lui-même, si je te suis.

Les femmes en sont bien capables.

Quand ces questions (les limites du couple) sont claires dès le départ, et réaliste, je suppose qu'on met les chances de son côté. Et quand le couple est à l'aise de parler fantasmes, de les exprimer sans craindre le jugement de l'autre, même si cela implique une patate bleue (!), ça aide aussi.