jeudi 3 décembre 2009

Vrac à la sauce "J'm'invite"

Ça joue à la Tag entre blogueurs-ses et parait qu'on peut s'inviter.

Ben j'm'invite, coudonc ! Et imaginez vous donc que ça cause de plaisirs !!!

Et parce que ça part d'ici, que ça coure là-bas et que ça rebondi jusque là, je sens que ce sera délicieux et festif, chatoyant et intelligent.

Je me permets donc de même en faire un vrac, des fois que.
Allons-y Allonzo !

Un plaisir des yeux?
Des danseurs et danseuses au style émergeant, underground, dans la rue, dans un club qui se donnent à fond comme si leur vie en dépendait, comme si c’était facile.

Un plaisir que l’on partage?
Un repas rare et réussis entre amis sur-gourmands et appréciateurs de bonne chère.

Un plaisir d’enfance?
La Bible imagée à la trame dorée de mon Grand-Papouth, expliquée comme il se doit à une tite fille de 6 ans et qui en a fait le plus flyé de tous les contes, lue sur ses genoux au rythme de sa chaise berçante.

Un plaisir odorant?
Oh le sac de café fraichement moulu de Café Italia, oh …

Un plaisir égoïste?
Manucure et pédicure avec mes amies Viet complètement disjonctées une fois dégênées

Un plaisir de l’oreille?
Roger Sanchez à l’ouverture du STEREO pendant huit heures , la tête dans les speakers au risque d’y laisser mes tympans.

Un plaisir charnel?
L’huile d’Argan parfumée au Néroli sur ma peau et mes cheveux qui en redemandent après un bain bouillant d’une heure … ou un massage donné par Samira chez Ovarium, je sais plus … Les deux ?

Un plaisir inconnu ?
Causer en Espagnol avec facilité,comme si de rien était, avec des amis de Cuba

Un plaisir du goût ?
La panacotta à la cardamome et mousse au chocolat amer que je fais depuis pas assez longtemps

Un plaisir anachronique?
Ne jamais se tanner des gospels chantés par Elvis

Un plaisir qui ne coûte rien ?
Jaser des heures durant avec mon grand veau de fils, de tout et de rien, rire comme deux bossus.

Un plaisir honteux ?
Je peux pas le dire … ok d’abord … un Mae-West avec un Coke

Un plaisir hors de prix ?
Une retraite dorée dès l’âge fabuleux de 50 ans

Un plaisir défendu?
Faire ce que je veux, quand ça me tente, avec qui je choisis, là où ça me plait, quand j'en ai envie.

Un plaisir surestimé?
La perfection.

Un plaisir à venir?
Une chaudière de Pina Colada sur une plage de Varadero comme une vraie Shirley de luxe !

MAJ: Y'avait la fantasmagorique Cochonnette-Lubrique -Surbrillante-Surdouée qui m'avait invité et je ne l'avais même pas vu !!! Je suis d'un rustre !!! Mais d'un ruuuuustre ! Merci Miss Nelson ! (Attention, yeux et esprits chastes, c'est pas un endroit pour vous hein ...)

5 commentaires:

Genevieve a dit…

Les gospels chantés par Elvis!

Moi qui pensait que j'étais la seule à l'écouter chanter son enfance dans les églises noires...

Aimée V. a dit…

J'adore le plaisir surestimé et aussi celui de la Bible avec ton grand-papa... Ce devait être magique!

ps. Je fais tapisser la toile de photos de mon bouvier lorsque je l'aurai, c'est sûr! Je vais être pire qu'un nouveau parent!

Crispi ou Djo a dit…

Merci ma tante Shirley, quelle joie que cette tague fasse des petits!

Et on aurait du t'inviter.

Franchement!

Crispi

La Shirley a dit…

@Crispi et Djo : Quelle joie de voir des tags aussi délicieuses, ça change du "Quel genre de super-héros êtes vous" , genre ...
Pis pour l'invitation, y'a rien là, je fais pas trop de bruit, j'suis encore gênée un ti peu ...

Gaudie a dit…

Lorsque j'écoutais Elvis dans ma lointaine adolescence, ses gospels me faisaient pleurer, et encore aujourd'hui c'est le même frisson!
je ne connais qu'un seul chanteur qui pourrait les chanter avec talent, c'est Mario Pelchat...riez tant que vous voudrez, mais ce gars là a une voix unique, et la sensibilité qu'il faut. OK...chacun ses goûts!
Pour tout le reste Shirley, t'es pas mal top comme recherchiste!