mardi 9 mars 2010

Muselière 24 carat

En ce merveilleux jour de la femme, le 8 mars 2010 pour être très très précise, Mégot Zillé a vécu son premier cas de censure officielle !
C’est y pas beau ça ?
Non mais j’insiste !

La rumeur est qu’une habilleuse (143 au compte du bottin des deux unions syndicales)  a un blog (je crois qu’elles savent toute écrire …) et qu'elle raconte des choses sur la vie, la musique, la danse, la bouffe, son amoureux, son fils et des anecdotes de plateaux de tournages, dans l’anonymat, non elle ne s’appelle pas Shirley, c'est un Faux nom ! C'est à ce dernier sujet qu'on lui reproche de dire des choses qui ne plaisent pas à tous et à toutes.

Dans ce blog, la fille en question s’est juré de ne jamais dire du mal des gens qu’elle ne connait pas, que si elle se déliait la langue et qu’elle était fourchue se serait seulement pour écrire des choses qu’elle aurait déjà dites à la personne concernée (paraitrait qu’elle a plein de défauts mais qu’elle est très franche) et que les noms complets d’acteurs, d’actrices ou de techniciens et créateurs de tous genres n’apparaitraient seulement que si le reste des phrases est constitué de gentillesses et de qualificatifs aimants.
Jamais le contraire.

Alors, imaginez sa surprise quand elle a su que « des gens » ne sont pas content d’un billet qu’elle aurait écrit sur une situation épineuse tout au plus, qu’une personne s’en serait plaint et que c’est venu aux oreilles de son représentant syndical et que celui-ci conseille la discrétion parce que franchement, il est débordé par les cas lourds venant d’un certain projet.
Sans blague, je le plains d’avoir à écouter les doléances de tous. Une vraie garderie …

Mais surtout, je suis contente de ne pas savoir qui s’est plaint de mes niaiseries sans équivoques, pleine de moqueries puériles et théâtrale et dont seuls les initiés énormément initiés devrais-je dire, peuvent mettre des visages sur des faux noms. Mon beau syndicaliste a eu la délicatesse et l’éthique de ne pas me dire le nom de la personne qui se sent lésée. Bien élevé va ...

Il m’a même dit que j’en reviendrais pas si je savais qui avait rapporté ce cancan.
Et ben … j’ai des amis dans la CIA et je ne le sais même pas ! Ils risquent de trouver le temps long, il n’y aura rien de bien croustillant à se mettre sous la dent ici …

Malheureusement, comme j’ai dis à mon gentil confrère syndicaliste, à moins d’une muselière 24 carats, je n’arriverai pas à ne rien dire concernant la job jusqu’à la fin du mois de Juillet. Ça fait parti de ma vie. Faire ommission de tout ce que je trouve irritant ou risible, je peux bien essayer. Mais si on retrouve facilement des blogs qui s'évertuent à faire des propagandes haineuses et que ça ne fais pas un pli à personne, je ne vois pas, pourquoi exactement, je ne pourrais pas raconté ce que je vis au jour le jour avec mes tizamis sur les plateaux de tournage, les bons comme les moins bons coups. La vie de personne n'est en danger, leurs postes non plus ...

Tes amis d’aujourd’hui sont peut-être tes ennemis de demain , m’a-t-il dit avec sagesse.
Tristement ça renforce ce que je disais dans le billet honnis, trop de gens ont peur de dire les vraies choses aux personnes concernées, honnêtement et gentiment.
J'ai quand même le rêve ultime de voir une personne au "wrap party", débarquer en titubant devant moi et m'avouer que c'est elle qui a porté plainte et me faire le coup du "j't'aime ben pareil" ...

Pas mal pour des gens qui ont presque tous étudié en communication !

M.A.J.: Comme l'a dit aujourd'hui si intelligemment mon Idole numéro un de la Blogosphère :
"En écriture comme en médecine, le sermet d'Hippocrate s'applique: "First, do no harm"."

10 commentaires:

Cannelle a dit…

T'es bonne pis t'es sage, moi j'aurais exécuté une personne par jour, jusqu'à ce qu'on me dise c'est qui!

La Shirley a dit…

@Canelle je t'aime !!! Si un jour je me monte une armée de Educatooooors tu sera ma générale!

Genevieve a dit…

Shit. On rit pus. Quand je pense que tout le plaisir d'un plateau, c'est justement dans capacité à générer la confusion, le chaos, le bordel! Le gros fun d'Apocalypse Now, c'est le making of! Si on aimait pas ça, on ferait d'autre chose, non?

Et ça vient du syndicat... Misère. Comme tu dis, une garderie.

La Shirley a dit…

En fait , mon syndicat a été assez fin pour me le dire.C'est pas d'eux que vient la plainte. Mais bon... j'y penses plus.
Si vraiment ça faisait une bouette incommensurable, y'a d'autres très bonnes chef habilleuses à Montréal qui sont prêtes à travailler anytime. J'esperes juste que ça prendra pas de proportions trop irréelles parce que de drame, il n'y a pas...

Paco a dit…

Moi je ferais comme Cannelle. FUCK la maudite geule de bois, plaie de notre belle province...

Gaudie a dit…

Le ragot, le raportage, et le bavassage, c'est la plaie des gens qui travaillent en équipe: dans les bureaux, dans les écoles, dans les hôpitaux, pis sur les plateaux de tournage! Faudrait vivre dans une hutte et au fond des bois, seul avec soi-même, pis encore, on trouverait peut-être le moyen de parler dans notre propre dos!

M.G. a dit…

Je n'y suis pour rien.

Cannelle a dit…

@ La Shirley : Ma hache et moi, à ton service! :)

Gaudie a dit…

Moi aussi je veux faire partie de ton armée. Je pourrais en générale à la retraite travailler comme consultante sur des cas difficiles, donner des conseils aux jeunes recrues, présider des tables rondes au conseil des vieux gradés, préparer des séminaires sur l'art du savoir vivre, faire la collecte des vielles médailles pour les faire fondres en plaques commémoratives...bref tout plein d'activités toutes plus ludiques les unes que les autres!!!!!

Maïmo a dit…

Shit, moi ça me tracasse quand même...C'EST QUI ???
C'est à cause du "tu serais surprise"!! Ça me fait capoter!!