mardi 9 juin 2009

Nations unies délicieuses


Que cosa faï la bella figlia ? qu’il me dit ce matin en allant chercher mon jus au dépaneur.
Je travaille Joe ! lui dis-je de mon plus bel Italien (il s’appelle Giuseppe) sans accent.

Sak passé doudou ? qu’elle me dit en me servant mon plat de gryo de ce midi.
Map vallé Rose, piti piti ma chè ! je lui réponds dans un créole à peu près en rougissant.
J’ai droit à plus de sauce juste pour ça …

Ah ! Le vent ti amène chi moay encore Madam’! qu’il me dit quand je suis due pour une tale de loukoum et de mini-baklava pour mon 4 heures.
Et ben oui, je reviendrai vendredi, Inch Allah ! que je lui réponds en essayant de ne pas prendre le même ton, pour pas qu’on pense que je me fout de sa gueule, genre …

Bonzouuuuu, bonzouuuuuu, assis vous ! qu’elle me dit sans dire les R en me montrant la table pour la meilleure soupe Tonki ever.
Voulez les louleaux et la sou’ au boeu’ ?
Bien sûr, merci ! je lui réponds sans façon. La dernière lettre ou même la dernière syllabe étant muette (Hanoï, Saguenay, même combat ) je tend toujours l’oreille pour ne pas manquer un spécial quelconque …

Hola ! Tou manye quoi auyourd’hui madagne Shèrley ? La pupussa o la sopa de camarones ?
Yo no se, chiquita, yo no se … tout est si bon, je dis la salive plein la bouche !

Mon ventre est esclave de la belle communauté multiculturelle qui s’esbroufe autour de chez moi, je sais dire merci dans 14 langues, mime parfaitement la phrase « Mioum c’est bon » sans gêne , va l’autre bord du comptoir pour faire des bizous à la cook et sais pertinement que ce qu’on mange ici, c’est les repas de fête de là-bas , si on compare en voyageant …

J’ai les nations unies dans ma cour et j’en suis encore et toujours éberluée de joie !

Je ne déménagerais pas juste pour ça !

7 commentaires:

Anonyme a dit…

... mets-en que c'est merveilleux ce beau melting pot étrangement fonctionnel et si délicieux. Mais le plus comique c'est de commander oralement et en français juste normal quelque chose au resto de tonki... alors l'a, tenez-vous bien parce que ce que vous allez manger n'a rien à voir avec ce que vous avez commandé, le gars ayant simplement hoché de la tête pour être poli, mais n'ayant strictement rien compris :)

Morgane a dit…

Compagnon : ça veut dire "avec le pain" ou à peu de chose près. L'idée est là : le partage de nourriture crée la fraternité.

Et la beauté de la chose, c'est que c'est universel ;)

Sara a dit…

Amin!

Hispong Elbayne a dit…

Mon père m'a toujours dit qu découvrir les différentes cuisines du monde revenait à voyager à petit prix ;)

Patrick Dion a dit…

Montréal, ville multi-saveurs. Je l'aime d'un amour fou juste pour ça.

Philippe-A a dit…

CDN? Ça me rappelle de mes jours à CDN.

Gaudie a dit…

Moi je dis que sans toutes ces saveurs gastronomiques, intellectuelles, artistiques musicales et ludiques, la vie serait plate en maudit! Vive toutes les différences, et merçi à mon défunt papa de nous avoir apporté de Caracas (je devais avoir genre (14 ans...)des disques (lire long-jeux!!!)de Chavela Vargas, et des beaux ananas dans des boites de bois très exotiques. Ce fut la clef qui m'ouvrit les portes du monde...et je crois bien que j'ai transmis ces valeurs.