lundi 12 octobre 2009

Poisse et scoumoune au menu

Des gens biens, je vous l’assure !
Intelligents, pertinents, doués, biens de leur personne, propres, drôles tout je vous dis, tout !

Et ben c’est immanquable, quant à leur vie personnelle, ils ont toujours un os dans le pâté, une couille dans le potage, un cheveu sur la soupe, un guano sur la tronche, un bâton dans les roues, rien que des emmerdes !
Roue qui tourne et cercle vicieux, la déprime à « spinne » qui fini par les rattraper puisqu’ils sont épuisés de toujours réparer des pots cassés.
J’en ai deux comme ça dans ma vie.
Des Gaston Lagaffe pleins de bonnes intentions, des Caliméro sur qui le sort s’acharne.
Si ce n’est pas moral, ce sera physique !!!
Abonnés aux béquilles prêtées et aux attèles de fortune, mes amis se frottent à l’onguent et sentent le vestiaire de hockey ou la clinique de chiro !

Pourtant énergiques et pleins d’entrain, leurs pieds s’accrochent, la glace glisse et les plongeons sont des atterrissages violents plus souvent qu’autrement.
Décorés en permanence d'échymoses et de bosses.
Comme des minous auxquels on aurait coupé les moustaches, plus moyen de mesurer les cadres de portes et ceux-ci, vilains, vous sautent dessus !

Évidement, leurs bumpers de char ne sont pas épargnés, les dégâts d’eau n’ont d’yeux que pour eux et oh ! abomination, les moufettes en ont peur et se défendent ! Ils déneigent la mauvaise voiture après une tempête copieuse et, la leur de bagnole, et ben elle a évidement été reconduite six rues plus loin … au moins trois fois par hiver, la facture salée.

Un rendez-vous important mal noté, brillant par leur absence, reléguant un poste convoité aux calendres lunaires, consternation inévitable et envie brutale de se sacrer une volée à soi-même.

Comme si un fantôme machiavélique et coquin se donnait comme mission de les suivre et de leur bousiller le quotidien par quelques farces incongrues, un « ami » imaginaire plein de malveillance et de sens de l’humour plutôt noir qui a trop de temps et qui le manage sous forme de jokes plates et croc-en-jambe sournois, qui te serre une grosse plattée de scoumoune journalière.


Pas fin tsé !

Je voudrais pouvoir aider mais les conseils judicieux à quelqu’un qui vient de se péter la gueule en tombant c’est jamais efficace, surtout quand on les dits en essayant de ne pas rire …
Damn …

4 commentaires:

97point23 a dit…

C'est peut-être parce que justement ils nous font tant rire qu'ils sont par ailleurs autant doués ;)

23

Rouge a dit…

C'est moi ! De retour sous une nouvelle identité !

La Shirley a dit…

Ah ! Quand même ! Je m'ennuyais !

Rouge a dit…

:)

(moi aussi, ça me manquait)