samedi 29 janvier 2011

Editorial de la Reine au Dépôt 9

Tout a un début, tout a une fin, les bonnes comme les mauvaises choses de la vie.
J’ai comme une impression que cette pensée toute profonde ne s’applique pas au merveilleux monde de la rénovation, qu’on pourrait continuer comme ça jusqu’en 2073 à gratter, clouer, dévisser, revisser, sabler et perfectionner tout ce qui se trouve sous mon toit, dans la cour, au deuxième, en avant, en arrière en haut et pourquoi pas en bas, encore un petit coup …

J’ai pris un ton grave, comme celui que l’on prend pour annoncer une mauvaise nouvelle et j’ai dis :
« Le 28 Février je ne veux plus vous voir chez moi, vous aurez fini tout ce que vous avez à finir, vous aurez ramasser vos outils, vos pots de colle, vos milliards de clous, vos vis et vous allez rentrer chez vous avec un sentiment d’accomplissement euphorique, merci beaucoup, bonsoir et merci encore, allez, bizous. » Le 28 Février, la cave se transforme en citrouille ou un truc du genre ! Comme une date butoir d’un début de tournage, l’équipe arrive dans le décor ce jour là, pas le choix, "faut que" !

C’est qu’aux dernières nouvelles, je recommencerais à travailler sur un beau film d’hiver! Savez ceux pour lesquels je cours et je saute en criant ma joie qui n’a pas de limite ! Savez là ? Ceux-là ! Mais avec une équipe de rêve, tout se prend avec un grain de neige, de sel, de sable, enfin ... ya know ...

C’est mon gentil banquier qui sera fier de moi ! On est toujours un peu confus devant les grands montants d’argent et l’on doit se rafraichir la mémoire chancelante, comme un gosier avec une bière bien fraiche à la fin d’une grosse journée de sablage de plâtre, qu’une marge de crédit, ça N’EST PAS une cagnotte de Loto-Québec, non non non ! Alors il faut aller gagner sa croute ! Et surtout, ne plus avoir à gérer une armée de tâcherons et de manœuvres qui m’étirent le temps, m’élastifisent le budget !!! Le 1er mars, le monsieur et la madame rentrent dans leur domaine, investissent les lieux, remplissent les tablettes, accrochent leurs cadres et installent leurs odeurs dans le sous-sol ! Cela fera !

Ma reconnaissance est incalculable, ma gratitude déborde de partout mais ça y’est, on y est : Le fameux Jour J où l’on craque et où l’on veut faire pipi autour de son fichu territoire, trouver le truc-machin à la même place, trouver un emplacement pour chaque bidule, l’y placer et affirmer haut et fort que c'est là qu'il va, prendre pour acquis que tout ira bien pour les prochaines décennies à venir et connaître enfin la joie immense de se déplacer les yeux fermés dans notre nouvel espace, sans les clous, sans les échardes, sans les coffres à outils, sans le shop-vac ou encore les innombrables sacs à ordure de construction en jute qui piquent dans les pattes !!! Rentrer à ‘maison quoi …

J’ai fait un dernier calendrier, j’ai fais les derniers calculs, je booke tout les artisans en promettant que si un seul me fait faux bond, il paiera pour tous les autres de leurs retards, qu’il neige, qu’il grêle ou qu’il pleuve des oiseaux morts, rien ne m’empêchera d’effectuer les derniers achats, d’installer tout dans le bon ordre, de ne rien oublier au passage, de ne rien remettre à plus tard et de commencer notre tournage en dormant dans ma nouvelle chambre, sanctuaire de mon repos sans faille, basilique de mes nuits d’amour et enfin tripot des jeux de la vie, du poupounage à la farniente avec comme hall of fame, un walk-in capable de prendre toutes mes passions ! Le tout, couronné par un party aquatique dans les thermes du Zamouri Palace où il ne manquera que des glissades d’eau ringardes et huileuses! À moi le petit canard jaune de caoutchouc ! À moi, la Nation Sous-solienne vaincue et colonisée ! À moi les Cantons de l’Aise ! À moi la Zone toute sauf grise de notre nouveau chez-nous ! Allez-vous en, intrus, vous et vos armes de construction massive ! Laissez nous enfin seuls !

 Ainsi va la vie qui va ! HA !

4 commentaires:

Paco a dit…

... et accepter les "défauts" qui demeureront inévitables dans une maison... passr à autre chose et fuck les imperfections! Que Dieu t'entende!

djouly Del Haval a dit…

OUF!!!

Accent Grave a dit…

Bon ben... c'est décidé!

Accent Grave

La Shirley a dit…

Mr Accent Grave ? Vous ici ??? Wow, quel honneur !!!
Bienvenue !