lundi 24 mai 2010

Farniente et mélatonine

Long week-end oblige, l’agenda de fin de semaine avait presque des bourrelets tant il était gros et plein ! Et un Pik-Nik ici et un DJ International Fabuleux par là et une visite de boutique d’amie merveilleuse par ici et un shoping "nouvel appart" avec Mister Fiss par là bas et tout ça sans oublier d’écrire un ti quelque chose sur le blog et de me mettre à jour avec les faces de Boucs endurcis …

Et ben sans blague … pas eu le courage de RIEN faire. Mon seul stunt consiste en une visite frôlant l’apoplexie au Marché Jean-Talon dans le but de me remplir le frigo (que je ne verrais pas de la semaine) et de m’essayer à faire des menus presqu’entièrement cru suite à la lecture des ouvrages de cette femme lumineuse.

Je n’entre pas en religion, je ne fais que m’intéresser à d’autres façons de cuisiner étant donné que c’est ma seule vraie passion brulante. Si je pouvais danser sur du bon house, cuisiner en même temps et faire du fric, je serais sans équivoque l’être humain le plus heureux du monde.

Heureusement, j’aime ma job de costumes en cinoche en plus alors franchement, n’ayons pas peur des mots, disons le fièrement, je pue le bonheur à plein nez ! Mais vu qu’on n’a pas peur des mots, disons le allègrement aussi, je n’avais aucunement la force de faire quoi que ce soit ayant un cumulatif de 622 heures et 40 minutes de boulot depuis 9 semaines. Au grand damn de ceux et celles à qui j’avais promis de les visiter (Sorry Maïmo), d’aller bouffer avec eux (Sorry Katinanounette), d’aller me brasser le popotin pour leur party de fête (Sorry Kat, Matt et Aurélie), d’aller travailler mon sun tan avec eux (Sorry Annick et tous les autres), entourés de milles autres Pik-Nikeurs ravis de leur début en cette saison 2010 et de finir tout ça aux chic Terrasses Bonsecours (Sorry Emil, Alex, Annick, Henry, Stephen et les autres) dans le but ultime de vivre un nirvana musical avec d’autres vacanciers, touristes et des copains du boulot en plus !!!

Je crois que je suis en train de devenir une grosse intolérante des foules de fin de semaine. Je suis déjà devenue de plus en plus casanière avec le temps, ne passant pas assez de temps dans ma tite maison à mon gout et surtout, étant toujours entourée de centaine de gens hyperactifs et bruyants la semaine durant, sans oublier que le plus clair de mon temps consiste à m’occuper des autres (que j’en voies une seule me dire que la job d’habilleuse c’est pas une job de nounou upgradée avec des connaissances en guenilles et je lui lance ma pochette de plateau!), je commence à croire que le besoin de semi-silence et les petits comités me sont plus bénéfiques que des crowds pleines de projets, de drinks et jasage … Seul un club noir et overloadé de décibels font une bonne substitution au silence et au calme dont j’ai tant besoin. Comme un lavage de cervelle hardcore à grand jets de bass !

Le gentil vendeur de chez Cui-zin m’a doucement recommandé de respirer par le nez dans les allées du marché quand il m’a vue piaffer devant la lenteur de la gang de madames devant moi qui s’extasiaient devant les cocotiers peints à la main en se sacrant en moton dans le milieu de l’allée … Il m’a fait un clin d’œil complice en me disant qu’il ne travaillait JAMAIS la fin de semaine étant affublé du même bobo que le mien …

Je suis entrée chez moi dans le même état qu’un marathonien en fin de course, lasse, à boutt’ avec juste l’envie de déballer mon juicer, d’y sacrer des pommes, des fraises et du gingembre, deux compte-gouttes de mélatonine, deux glaçons, de me l’enfiler sans retenue et d’aller dormir tout l’aprem même si il fait beau dehors ! Tout sauf être en gang ! Juste Zamouri et Mister Fiss.

En ce Lundi célébrant l’anniversaire de la Reine Victoria, je remercie le ciel d’être bleu, Mère Nature de se faire belle, les organisateurs de tout acabit remplissant les grilles horaires et tous mes amis d’être compréhensifs face à ma vie de patachon !
J’ai juste besoin de grosse farniente sale !
Bonne semaine de 4 jours à tous et toutes !
Bizous !

4 commentaires:

Missmckenzie a dit…

Merci de me faire réaliser que je ne suis pas toute seule. Même en travaillant depuis peu dans le domaine et étant au bureau de prod, je réalise que ça me rend de moins en moins tolérante au bruit. J'arrive à la maison le soir et pas de télé, pas de musique, je veux juste être dans le silence...

DEMIJOUR a dit…

Ça s'appelle la Dolce Vita et on aime ça!

Tu dois approcher la trentaine pour parler de même... ça m'a pris tranquillement pas vite! Attention tu pourrais te retrouver à ne plus vouloir sortir du tout!!!

(ben non c'est plus fort que nous, on finit par retrouver le beat de la foule, on ne guérit pas de cela!)

La Shirley a dit…

@Demijour: je vais avoir 43 ans au mois de septembre ! Merci du compliment ! :) xxx

DEMIJOUR a dit…

Ah ben je te croyais dans la vingtaine! Tu parais tellement jeune ;-)