dimanche 6 juin 2010

Bout de tunnel

Un tunnel, 2 bouts, 160 guerriers, une moyenne de 200 techniciens, 17 cinq gallons de faux sang, des racks d’épées tordues, de javelots tronqués, des boucliers cabossés, des kilomètres de tapis de caoutchouc, des centaines de boites de Wet-Ones, des milliers de rouleaux de Scott Towels, du jus de bras, des postillons en masse, des ondes de walkie-talkie sur-utilisés, des milliers de pas dans tous les sens, des changements d’idées, des changements de plans, des changements de costumes, des changements de maquillages, au dessus de 300 serviettes, un service de buanderie de nuit, des douches mobiles, des lignes droites dans les moniteurs de cerveaux qui ne savent plus où diriger leurs pensées tant tout allait trop vite, des blessés, des band-aid, 2 médics de plus que d’habitude, du chaos et des grognements en trame sonore et un spectacle renversant de la part des cascadeurs d’ici et d’ailleurs, sans oublier un réalisateur complètement éclaté qui a décidé de rythmer le tout à grand coup de bâton sur un drum de fortune en hurlant dans un micro, le volume au maximum en chantant des hymnes bien personnels …
Pendant 2 semaines …
17 heures par jours …
C’est la raison de mon absence ici …
Putain que je suis fatiguée …

J’aimerais vraiment crier mon amour à Valou, Lolo, MF et Hélène pour être arrivées à passer à travers ce tunnel avec brio, sans dormir, avec leurs vies trop pleines par-dessus le marché.
Vous êtes des championnes du monde et mon admiration est sans limite, ma vénération sans borne. Un quart de jour, un quart de nuit, 30 personnes qui habillent, déshabillent, recousent, lacent, réparent, classent, reclassent, plissent, trient, frottent, montent, démontent, toutes ces personnes venues de l’atelier, de chez eux, d’un autre tournage, qui sont là depuis le début ou qui ne viennent qu’une journée pour dépanner, toutes et tous je vous bénies d’un lyrisme gluant. Une mention toute spéciale pour notre Designer de Montréal qui a vu ses costumes se faire détruire sauvagement et qui a garder son sourire rayonnant et encourageant, t'es hot Sim ! Très hot ! Voilà !!!

La jolie chose dans tout ça, savez c’est quoi ?
Pas une fois on a eu à dealer avec des acteurs ou des actrices un peu chiant.
2 semaines pas de biberons, de caprices ou de demandes spéciales.
2 semaines de gros smiles dans la face des intéressés, trop heureux d’enfin pouvoir se taper sur la gueule à qui mieux mieux et de faire des saltos arrière avec triple boucle piqué. Exaltés d’enfin pouvoir montrer ce qu’ils ont pratiqué dans les derniers mois et de nous mettre ça devant les 3 caméras convoquées pour l’évènement.
Enfin pouvoir compter leurs bleus, leurs ecchymoses et leurs scratchs comme des trophées ou des médailles, comme une preuve de travail accomplis avec fierté.

Le tout orchestré par nos deux Maestres Es Pro Coordonateurs de cascade Marc Désourdy et Jean Frenette, qui lui a eu droit à un chant d’anniversaire, toutes épées dehors, de la part de son équipe de valeureux guerroyeurs paddés et ensanglantés. Le Senseï a bien failli verser une larme mais comme il est fait de métal avec un centre au sucre doux, il a réussis à se garder ça pour chez lui. Testostérone oblige …

La lumière au bout du tunnel est à 3 jours de tournage, bien rodés pour la deuxième équipe faisant un joli ménage dans ce qu’il reste à faire de plans dits de « poignées de portes » (comprendre ici tout ce qu’on appelle affectueusement les inserts et qui ne demande que des objets ou des petits bouts d’acteurs et surtout pas de jeux ou d’émotion) pendant que la première équipe retourne à la lourde tâche des vedettes de renoms déconnectées de la réalité, mesquine et délinquantes, gâtées pourries et franchement désagréables pour encore deux jours … Thank God qu’ils sont pas tous comme ça !

Juste hâte de recommencer à jouer avec les gentils et gentilles comédiens et comédiennes, leurs doublures et surtout leurs cascadeurs, nobles représentant de l’adrénaline et des millions de dollars au box office, majestueux ambassadeurs de l’humilité et du courage qui rendent les acteurs et actrices plus grands que nature.

La lumière au bout du tunnel est un follow-spot qui brille sur vous !

4 commentaires:

Rouge a dit…

AMEN !
On t'a sauvée, yes !

fouinet a dit…

Quel tournage !!! j'ai vraiment hâte de le voir ce film .

tchendoh a dit…

:)

Anonyme a dit…

je l savais! there is a hopelite at the end of the tunnel!