dimanche 31 juillet 2011

Vrac à la va vite à la croisée des chemins

Pensées qui se bousculent et art de ne pas tout divulguer ne vont pas de paire ! Merde !
Pas facile de raconter sans tout dire, de partager sans tout offrir …
Bref …

*Nous sommes à mi-chemin de notre big projet du conte des frères Grimm, La Reine a fini et rentre dans son hacienda avec sa meute pour un repos bien mérité. Pour souligner son appréciation des services rendus durant sa partie de tournage, elle a fait organiser une méga-boom au très chic W, tout le monde sur la guest-list, bar open, petites bouchées qui ont défilé toute la soirée, techniciens frais rasés avec leurs belles tites chemises et techniciennes en talons hauts, grimmées et gorgeuses à souhait , le tout enmusiqué par une DJette qui a réussi le tour de force de mettre du Top Forty de mariage et de la bonne musique aussi ! Réussite fracassante !

Le clou de la soirée a quand même été l’arrivée de notre Big Boss toujours aussi farfelu et délinquant ! Le mausus de fou est arrivé avec une perruque blonde platine,bouclée, longue et de mauvaise qualité sur sa tête, chevauchant un Bixi et se présentant fièrement comme étant le Director. Les gros goons Blacks de la sécurité à la porte ne l’ont pas trouvé drôle deux secondes et ne l’ont pas laissé passé ! Il aura fallu l’approbation des hautes instances pour le laisser enfin rentrer se déchaîner sur la piste de danse et enfin arriver à sa transe bollywoodienne tant espérée, c’est qu’il aime danser le Boss ! Il a fini son dernier projet en plâtre l’an passé tant il avait sauté partout dans une soirée organisée par lui-même !
Et hier soir ne faisait pas exception, on a failli réserver une chaise roulante par pure anticipation. J’avais déjà vu des gens se donner à fond dans la danse mais lui … il pourrait donner des cours de transe aux prêtresses Vaudoo et aux danseurs Sufi Derviches Tourneurs de ce monde ! Craque-pote rafraichissant ! Il a même apporté son CD de breakbeat Hindu … je savais même pas que ça existait !

Un duel de danse entre la Reine et le Demi-Dieu Indien aux cheveux blonds a eu lieu au milieu d’un grand cercle formé pour l’occasion et a fait taper des mains et cogner du pied tous les danseurs présents. Le garde du corps de la Reine nous a juré qu’il ne l’avait pas vu avoir autant de fun depuis un sacré boutte ! Merci Montréal et ses habitants festifs, ville de tous les débordements et de la belle liberté !

*Si danser une salsa endiablée avec un Nain ne faisait pas nécessairement partie de ma wish-list du party, sachez que c’est quand même chose faite et que ce fut une expérience pour le moins complexe vu ma taille déjà longue agrémentée de talons hauts de 4 pouces et la petitesse de mon charmant accompagnateur. J’ai testé mes capacités aux « dips » et aux squats ainsi qu’aux tours à gauche, tours à droite dans la position accroupie et ma foi, on ne s’en est pas trop mal sorti ! J’ai une vie quand même riche d’évènements vous trouvez pas ?

*Si on cause Nanisme, une fois le lot de jokes niaiseuses, quoi que divertissantes, passées, reste les questions plus délicates sur la vie à deux entre une personne de taille régulière et une personne de 3 pieds 4 pouces (parce que sur 7 mecs de taille mini, il y en a 5 avec des blondes de 5 pieds 3 en montant , un seul avec une femme de sa taille et un célibataire qui se meurt de toutes les filles sur le plateau, just so you know …) et suite à toutes ces causeries de haute voltige de l’intelligence et du bon goût, viennent les débats sur lesquels le groupe s’est scindé en deux.

 Des gens atteints de difformité ou d’anormalité devraient-ils se reproduire ou non, sont-ils assez égoïste pour se faire plaisir en oubliant tout ce qu’ils ont enduré de sarcasmes et de moqueries et faire subir ça à leurs enfants qui ont une chance sur deux d’être nains aussi OU étant déjà marginalisés de par leur statut, se donnent-ils le droit au bonheur d’une famille unie et aimante quoi qu’il en soit et se trouvent ainsi une part de « normalité » dictée par la société.

Je fais partie de ce groupe- là, surtout après avoir rencontré la toute petite femme et les deux très petits enfants d’un de nos 7 Dudes, papa exemplaire qui éduque, enlace tendrement, essuie les ti-becs pleins de crème glacée, colle sa blonde de 3 pieds deux et joue au ballon en gang avec les mononcs et les kids, tout ce beau monde filait là un bonheur quasi parfait et j’ai dû me mordre l’intérieur des joues pour ne pas faire des gros bizous en pincettes aux tout petits petits enfants de Mark et Cindy … J’en ai eu les yeux mouillés. Pendant ce temps, l’autre gang regardait cette scène avec amertume et pitié …
Débat, quand tu nous tiens …

*Pendant que la ville et ses infrastructure s’écroule, le party est pogné à tous les coins de rue, ici un feu d’artifice, ici un festival de musique émergente, ici un rassemblement de fermiers, là un concerto de Chopin pour pleins de pianos, de la Francophonie en Folie, des humoristes lachés lousses dans le traffic, du Jazz de partout, des vacances de construction, des clubs qui reçoivent les meilleurs DJ du monde, des gens différents qui en font une bonne raison de fêter … Babylone brûle les enfants ! Mais dansons pardi … Dansons !

On ramassera Lundi …

5 commentaires:

Martinovich a dit…

Très intéressant le débat... Sauf qu'il doit pas y avoir un grand choix dans la catégorie "même format"!
Joyeux Montréal!

Morgane a dit…

ah que j'aimerais pouvoir dire ça. Je me meurs, dans mon village, je me meurs.

Josée a dit…

On peut dire que les ''Reines'' peuvent être vraiment chouette! :-)

Un débat tres intéressant, mais l'eugénisme, comme toi, n'est pas ma tasse de thé. Va t on interdire les laid, les mal foutus, les grands pieds les grandes dents, les long nez de se reproduirent?

lysbeth a dit…

Oui ma belle, dansons! Dansons pour la liberté, pour l'amour et l'amitié. Dansons pour oublier les platitudes et la mesquinerie. Dansons dans la même évasion. Et puis aussi, Vive la différence. ce qui nous bouscule, qui nous provoque.

Jospeh a dit…

Merci pour ce beau partage.